Qu’est-ce que le management de transition en droit social ?

Le management de transition en droit social permet à une entreprise d’internaliser ponctuellement au sein de la DRH ou du département droit social une ressource recrutée auprès d’une société de management de transition dans le cadre d’une mission, en prestation de services, sans contrat de travail, pour le temps choisi par le client.

Le management de transition en droit social permet ainsi de recourir à :

  • une ressource évaluée en amont ;
  • dont le profil est adéquat et pertinent pour faire face à un besoin précis de l’entreprise, et ;
  • suffisamment expérimentée pour y répondre efficacement, qui est sélectionnée pour son expertise technique opérationnelle, ses aptitudes relationnelles et sa motivation.

Le développement du management de transition aux fonctions supports dont le droit social

Le management de transition est usuel dans les pays anglo-saxons (États-Unis et Royaume-Uni). Il s’est développé ensuite en Europe.

Le management de transition couvrait originellement les fonctions opérationnelles de l’entreprise : finance, informatique, direction d’usine ou de filiales, etc.

Il a évolué aujourd’hui pour être une force d’appoint efficace pour toutes les fonctions support afin de pallier une absence ou un surcroît de travail.

Depuis quelques années, des acteurs de premier plan, dont au premier chef le cabinet d’avocats DESCLÈVES & Associés, ont développé avec succès le management de transition des fonctions juridiques, fiscales et sociales.

Dans le domaine juridique, fiscal et social, les compétences qui ne requièrent pas un recrutement compte tenu de la limitation dans le temps du besoin de l’entreprise, peuvent ainsi faire l’objet d’une dépense ponctuelle, et être de ce fait source d’économies pour l’entreprise grâce à la flexibilité de la solution du management de transition.

Une alternative en prestation de services au CDD et à l’intérim

Du fait de sa flexibilité et de sa compétitivité, le management de transition est devenu une alternative courante non seulement au recrutement, mais aussi au CDD et à l’Intérim.

Le management de transition d’avocats ou de juristes spécialistes du droit social, en prestation de services, diffère des solutions du CDD et de l’Intérim sur trois points principaux :

  1. Le vrai management de transition est pratiqué par des experts du droit qui ont été longtemps eux-mêmes Directeur Juridique ou Directeur des Ressources Humaines, et qui ont les compétences de par leur expérience professionnelle pour présélectionner un vivier parmi les meilleurs juristes du marché. Ils vérifient que les avocats ou juristes détachés en droit social ont les compétences techniques requises, les aptitudes relationnelles et une motivation cohérente avec leur parcours professionnel pour pratiquer ce nouveau métier du droit.
  2. Par ailleurs, le vrai management de transition consiste en ce que les associés du cabinet – eux-mêmes experts – puissent piloter, en lien avec le Directeur des Ressources Humaines ou le Directeur Juridique de l’entreprise cliente, un expert au sein des équipes.
  3. À l’inverse du CDD et de l’Intérim, la mission des avocats détachés commence et finit très précisément quand l’entreprise le décide. La durée de la mission est à tout moment à la discrétion de l’entreprise qui peut choisir de l’interrompre. Cette flexibilité ouvre une grande liberté à l’entreprise et est souvent source d’économies : lorsque le besoin cesse, il peut être mis fin immédiatement à la mission par l’entreprise cliente.

Les besoins des clients

En droit social, le manager de transition pourra prendre en charge des dossiers variés :

  • Réorganisations et restructurations ;
  • Négociations collectives, relations avec les organisations représentatives du personnel ;
  • Gestion des relations individuelles, dossiers disciplinaires, pré-contentieux,
  • Gestion URSSAF ;
  • Protection sociale ;
  • RGPD ; etc.

Ainsi, les cas de recours au management de transition peuvent relever d’une absence d’une ressource dû à un congé maternité par exemple ou une situation exceptionnelle comme un plan de licenciement. Ils peuvent s’inscrire aussi dans une opération de croissance externe opérationnelle ou d’une réorganisation.

Tous les niveaux hiérarchiques en droit social peuvent faire l’objet d’une mission de management de transition : junior, senior, responsable, directeur.

Le manager de transition : une expertise pertinente et adéquate en droit social

Le manager de transition en droit social a un profil d’expert aussi technique qu’opérationnel, doté de quatre compétences majeures évaluées en amont par les associés de notre cabinet de management de transition, :

  1. une expertise technique rigoureuse,
  2. une expérience dans des métiers identiques ou similaires, faisant l’objet de références solides,
  3. une capacité d’adaptabilité et d’intégration à votre Direction très rapide, et de très bonnes aptitudes relationnelles, dont celle essentielle de travailler rapidement et efficacement avec les autres parties prenantes de l’entreprise.

En outre, les associés de notre cabinet s’assurent de la motivation des intervenants à vouloir mener une mission in situ au plus près du client. Leur motivation découle souvent de leur appétence pour le monde de l’entreprise et de leur intérêt pour ce nouveau métier du droit passionnant. Ce goût pour la pratique du métier de « juriste en mission » s’avère aujourd’hui fort dans le domaine du droit social.

Rédaction sous la supervision d’A. Desclèves.

Défiler vers le haut